Du tourisme à la maroquinerie

Il y a 9 ans jour pour jour je m’envolais pour 2 mois au Maroc en voyage sac à dos.

Ce voyage allait avoir un impact considérable sur mes choix de vie les mois suivants mon retour.

La traversée de l’Atlas en passant par l’ascension du point culminant de l’Afrique du Nord m’a amené à me surpasser physiquement et mentalement. Monter à 4000m d’altitude en n’ayant jamais véritablement fait de randonnée de ma vie et avec pour équipements un jean, trois balistos et une clémentine dans la poche, fut une expérience forte en émotion. Une sorte de confinement mental en pleine conscience, mais celui-ci voulu... Cette ténacité jouera quelques années plus tard dans la création de mon entreprise.

Puis, les rencontres notamment dans la Vallée du Dadès avec ces hommes, ces femmes, ces enfants, qui ont peu, voire rien matériellement mais avec qui j’ai eu des échanges forts et incroyables comme j’ai eu peu dans ma vie.  Des langues différentes, eux l’arabe, moi le français, et pourtant une telle connexion entre nous. Un dialogue d’âme à âme….

A mon retour en France, il m’est évident que je ne peux plus travailler dans le secteur du tourisme (de masse). D’expériences en expériences, de rencontres en rencontres, je découvre le cuir et le métier de maroquinier.

En 2014, je crée ma marque de maroquinerie. Une entreprise artisanale à taille humaine soucieuse de l’environnement intégrée au développement d’une économie locale. Une entreprise en accord avec mes convictions et engagements. 

Partager ce post